« C'est Joli Chez Vous Â» change de nom. Découvrez Parcs à Thèmes.fr !
Le Parc Asterix mise sur la 4D pour ses 30 ans !

Le Parc Asterix mise sur la 4D pour ses 30 ans !

La saison 2019 du Parc Asterix touche bientôt à sa fin. Profitant de la période de creux avant les vacances de la Toussaint je me suis rendu sur le parc pour tester notamment Attention Menhir ! la nouveauté lancée à l’occasion des 30 ans de la destination.

Un teasing savamment pensé

Le 1er avril 2019 lançait en grande pompe la communication sur cette nouvelle attraction. Si vous habitez Lille, Lyon, Nantes ou Paris vous avez pu apercevoir des menhirs encastrés dans le sol ou des voitures.
En clin d’œil au scénario du film de l’attraction, Obélix s’était mis en tête d’apprendre à Idéfix à ramener des menhirs. Mais 4 d’entre eux ont été lancés un peu trop loin.

Les passants étaient invités à prendre en photo le menhir sur le lieu de l’impact et à poster leur photo sur les réseaux sociaux accompagnée du #AttentionMenhir pour tenter de remporter un séjour au Parc Astérix pour l’inauguration de l’attraction.

La nouveauté 2019

Quoi de mieux, pour rendre hommage aux 60 ans d’Astérix ainsi qu’aux 30 ans du parc, qu’une attraction mettant en avant les personnages hauts en couleurs du célèbre village d’Armorique ? Le choix du Parc Astérix s’est porté sur une attraction de type cinéma dynamique dont les protagonistes sont les habitants du village en version images de synthèse. Le tout en 4D évidemment. Le parc a-t-il fit un bon choix ?

Pour pouvoir présenter cette nouvelle attraction, le parc a dû réaménager le bâtiment Cinématographe qui pour l’occasion a été rebaptisé Studio Idéfix en hommage aux studios d’animation créés le 1er avril 1974 par Goscinny, Uderzo et Georges Dargaud. Dès notre entrée dans ce bâtiment, et avant d’entrer dans la salle de projection, nous sommes plongés au coeur de l’action via à un préshow en décor réel. Il s’agit d’une introduction à l’histoire que nous découvrirons par la suite sur grand écran.

Ce préshow se déroule dans le camp Romain de Babaorum. C’est la nuit. Alors que les légionnaires s’adonnent à leurs tâches quotidiennes ou se reposent dans leurs tentes, le centurion du camp met au point un plan ayant pour but de mettre hors d’état de nuire le druide Panoramix. Le décor est bien exécuté. Ici pas d’animatronics pour interpréter les personnages. Le parc a recouru à un système de projection d’ombres chinoises sur les toiles des tentes pour rendre l’interprétation de l’histoire fluide. Les personnages projetés entrent aussi en interaction avec le décor réel : une parfaite entrée en matière.

Enfin nous entrons dans le théâtre de 300 places. L’histoire reprend une des intrigues du Combat des Chefs. Cet album d’Astérix avait servi de base au film d’animation Le coup du Menhir sorti au cinéma en 1989.

Ce que j’ai aimé dans cette nouvelle attraction c’est l’attention portée au storytelling. L’expérience ne se limite pas à la projection d’un film comme c’est généralement le cas dans les attractions de type cinéma dynamique. Le Parc Asterix prend le temps de planter le décor.
Le film en lui-même est au niveau des derniers films d’animation comme Le Domaine des Dieux (2014) ou encore Le Secret de la Potion Magique (2018). Certains néophytes pourraient même penser que ce film est extrait d’une des dernières productions.
Les effets (jaillissements, eau, vent, odeurs) sont bien synchronisés avec le film et nous donnent l’illusion de nous trouver au beau milieu de la forêt jouxtant le village gaulois. Attention si vous prenez part à cette aventure après la pause-déjeuner. Une des odeurs, cohérentes vis-à-vis de l’histoire, pourrait vous incommoder.

Un seul petit bémol dans ce concert de louanges : la salle de projection aurait mérité d’être décorée. Un habillage fait de faux branchages, de fausses feuilles donneraient moins l’impression de se retrouver dans une salle de cinéma.
En dehors de ce détail l’attraction, qui a nécessité un investissement de près de 7 millions d’euros, a toutes les qualités pour devenir un incontournable du parc. Une attraction qui risque d’être fortement prisée par mauvais temps.

Au final la stratégie du Parc Astérix qui consiste à proposer chaque année des nouveautés s’avère payante. Pour ses 30 ans le village gaulois a accueilli plus de 2 324 000 visiteurs, soit 150 000 visiteurs de plus qu’en 2018. Pour la troisième année consécutive le parc enregistre un record de fréquentation et affirme sa place de 2ème parc d’attractions de France. Ce record sera-t-il réédité en 2020 ?


Posté le 9 novembre 2019
Explorer