Nigloland : un parc familial à découvrir de toute urgence

Posted in Nigloland Parcs à thèmes Parcs de loisirs
Nigloland : un parc familial à découvrir de toute urgence Posted on 1 octobre 2020Leave a comment

NIGLO [ni.glu] n. m. – (Argot) Hérisson. Vous connaissez maintenant l’origine du nom Nigloland. Les mascottes du parc, deux hérissons étaient un autre indice !
Le week-end dernier, avec ma team fan de parc à thèmes, nous avons pris la direction de Troyes pour découvrir ce parc. Avec plus de 650.000 visiteurs en 2019, Nigloland se classe à la 5ème place des parcs à thèmes les plus fréquentés en France. Alors que le parc s’apprête à lancer la 18ème saison de Nigloween, nous vous proposons de venir avec nous à la découverte de ce parc… Here we go !

Un parc pour toute la famille…

Aussitôt le tourniquet d’entrée passé, nous prenons l’allée centrale où se trouve l’une des plus grosses boutiques du parc. Nous y ferons un tour à la fin de la journée. Mais pour l’heure place aux attractions !

Halloween oblige, nous sommes immédiatement attirés par l’arche de toiles d’araignée qui nous permet d’entrer dans le land du Village Merveilleux.

Nous cheminons vers le Manoir Hanté. Celui-ci prend place dans un écrin… de tombes. Il trône majestueusement.

Vous préférez cette version (beaucoup) plus inquiétante et pas du tout retouchée ?

En cette saison, l’ambiance de cette zone est encore plus inquiétante. Des cadavres sans tête sortent des sépultures, des squelettes installés dans les arbres nous surveillent. On adore. 

Enfin nous rentrons dans le manoir et nous prenons place dans notre véhicule.

Ce parcours scénique n’est pas sans rappeler celui du parc de Mickey. Certaines scènes en sont librement inspirées. En tout cas, le résultat est de très bonne facture.
Cette attraction vous réservera aussi quelques surprises. En effet votre véhicule s’avèrera être… facétieux. Un petit conseil : n’essayez pas l’attraction après le repas.

Est-ce que j’ai eu peur ? Pas du tout !

Lors de notre visite, le parc avait mis en place des pauses méridiennes. Certaines attractions étaient donc fermées soit entre 12h et 13h, soit entre 13h à 14h. Comme nous sommes arrivés un peu tard à Nigloland, nous nous dirigeons sans trop flâner (mais un peu quand même) vers le Village Rock’N Roll pour prendre part à une Spatiale Experience.

Les fans d’Europa Park connaissent très bien cette attraction. En effet, ce Mack Ride est le frère jumeau d’Eurosat. Les deux attractions ont un parcours analogue et une thématisation intérieure assez proche. On notera juste l’absence de la bande-son techno du parc allemand.
Attention cette attraction n’est pas du tout douce. On reconnaît là les attractions des années 90. Les wagons sont remués dans tous les sens. On se sent projetés tant à droite, tant à gauche. Pour ma part j’aime bien !

Nous nous remettons de nos émotions. L’heure de la pause a sonné. On opte pour le restaurant qui propose de la raclette : Lara Clette (à Nigloland l’humour est potache).  Pour ceux qui ne seraient pas tentés par ce plat, sachez qu’un autre restaurant, La Taverne, partage la même salle à manger. 

Le rapport qualité-prix est très convenable : une assiette de raclette, un dessert et une boisson pour 15,90€. Le prix n’est pas excessif au regard de ce qui est servi.

… qui présente des bons coaster

Le matin a été tranquille. L’après-midi nous optons pour des sensations. Nous restons dans le Village Suisse. Pour commencer nous nous dirigeons vers l’Alpina Blitz. Ce mega coaster Mack Ride, modèle réduit du Silver Star d’Europa Park, était la nouveauté 2014 de Nigloland. Il est parfait car il est assez doux et offre de belles émotions. Les avantages des coaster récents.

Non loin de là, un grand classique des fêtes foraines : Schlitt’ Express, une attraction de type Wild Mouse.
Enfin nous arrivons au fin fond du parc. Nous passons de la Suisse au Village Merveilleux pour tester la nouveauté 2020 : Noisette Express. Ce ride est très mignon. Son parcours nous fait traverser un petit jardin paysagé qui, avec les années, est amené à se développer.

Cette attraction est aussi l’occasion pour Nigloland d’introduire une nouvelle mascotte : Rikko, un écureuil bricoleur qui fabrique des inventions à partir de matériaux qu’il trouve à droite à gauche. Un joli ride qui permet de sensibiliser les enfants aux grands huit.

Le chassé-croisé des pauses méridiennes nous conduit à l’opposé du parc, dans le Village Canadien, pour un tour à bord du Train de la mine. Cette attraction est un incontournable des parcs à thèmes… du coup on ne l’a pas contournée !!!!

Il est aussi un prétexte pour regagner cette zone où se trouve le Niglo Show.

Niglo, Niglo, Niglo, Nigloland
Niglo, Niglo, Niglo, Niglo Show

Ce spectacle d’animatronics présente des « niglos » du monde entier. Ce show fait la part belle à l’humour potache et aux clichés sur nos voisins européens et nos cousins canadiens. Ce qu’on retient de ce spectacle : sa musique entêtante qui continuera à nous hanter les jours qui suivent votre visite. Niglo Show, It’s a small world même combat. Belle surprise en ce qui concerne les animatronics. Une grande partie de ces derniers sont très bien réalisés. Leurs mouvements sont fluides et la synchronisation entre les personnages et la bande-son est bien. 

Une fois terminé nous revenons sur nos pas pour monter à bord du Grizzli, une attraction du type Disk’O Coaster. Le parc peut s’enorgueillir d’être un des premiers parcs français à installer ce type d’attraction, 10 ans avant Discobélix. Le parcours est intégré dans une forêt comme on pourrait en trouver au Canada.

Notre journée va bientôt s’achever. Les envies des uns et des autres divergent. Nous nous séparons. Un groupe, dont je fais partie, opte pour des attractions calmes comme la Ferme d’Antonin, un parcours en tracteur. Cette attraction s’intègre très bien dans le land suisse. La gare d’embarquement, une immense grange, est parfaitement raccord avec le thème.

S’ensuivent deux parcours scéniques. Le premier, Dinosaures Aventure, qui nous propulse dans un parc de dinosaures. Sa bande-son nous rappellera un film très connu sur ce thème. Très belle réalisation. Les animatronics ne font pas cheaps.

On note aussi quelques points d’humour.

Le second, Africa Cruise – autre grand classique des les parcs à thèmes, est très inspirée de l’attraction créée par Walt Disney en 1955 pour Disneyland en Californie. Petite différence par rapport à l’attraction originelle : la présence de canards – qui ont tendance à suivre les embarcations – et de très gros poissons.

Pendant que ma team termine ses attractions plus tranquille, l’autre a opté pour Air Meeting, un Sky Fly assez étonnant car en plus de faire des montées et des descentes en piqués, les différentes nacelles peuvent – à discrétion du passager – effectuer des 360°. De quoi vous donner l’illusion d’être un pilote d’essai. 

Mais l’attraction qu’il ont eu le courage d’affronter : le Donjon de l’extrême. Cette tour de chute culmine à 100 mètres de hauteur. De quoi provoquer quelques sueurs froides. Les courageux, qui oseront ouvrir les yeux, auront une vue imprenable sur Nigloland. Cerise sur le gâteau, Loïc et Benjamin ont eu l’opportunité de faire un tour avec Patrice Gélis, un des créateurs de Nigloland.

Pour finir la journée nous nous retrouvons à Hollywood Boulevard. L’occasion de nous reposer avant de reprendre la route. Ce driving géant reprend les codes de la fête foraine. Au centre une piste d’autos-tamponneuses pour tous petits, sur les côtés des machines qu’on retrouve à la foire du trône (lancé de ballons de basket, courses de chevaux, machines attrape-peluche)

Il y a surtout une diseuse de bonne aventure qui m’a révélé qui sera l’homme de ma vie. Voici son portrait-robot. Convaincant ou pas ?

Il est 17 heures. Nigloland ferme ses portes. Un passage par la boutique de souvenirs. Retour à Paris après une journée riche en émotions.

Un parc très plaisant à visiter

Une visite sans stress
La qualité de visite est un des points forts de Nigloland. Souvent quand on se rend dans un parc à thèmes on se retrouve à faire la queue pendant des heures. On piétine. On fatigue. Lors de notre visite, en week-end, les temps d’attente étaient largement supportables (rarement plus de 10 minutes). Ce constat est partagé par les blogueurs qui se sont rendus sur le parc avant le Covid.

Une impression d’Europa Park ?
Comme vous avez dû le voir plus haut, lors de la présentation de ma visite, j’ai à plusieurs reprises parlé de Mack Rides. Pour ceux qui ne le savent pas la famille Mack a créé Europa Park. Ils sont aussi les créateurs de l’entreprise Mack Rides qui conçoit des coaster pour les parcs du monde entier. Ceci explique le fait qu’à de nombreuses reprises, nous avons eu l’impression d’être revenus dans le parc allemand (que j’ai adoré). Alpina Blitz est une version réduite du Silver StarLa Descente en Schlitt’ une version raccourcie de l’Éclair du Cervin ou encore Spatiale Experience une transposition d’Eurosat. Vu l’aura d’Europa Park, posséder bon nombre de Mack Rides est un gage de qualité ! C’est une raison suffisante pour envisager un déplacement à Nigloland.

Un beau merchandising
C’est pour moi un point important. J’ai toujours envie de ramener un souvenir de ma journée dans un parc à thèmes. Nigloland a bien su tirer parti de ses mascottes : Niglo, Niglotte, Beeruli, Beeruliz et Rikko. Les produits sont variés, ils sont jolis et leur prix n’est pas excessif. Ce n’est pas tout le temps le cas. Lors de notre visite à Walibi Belgium et Bellewaerde j’avais été déçu par la gamme de produits assez restreinte et son esthétique. Ici c’est un sans faute.

En conclusion Nigloland est un très bon parc d’une journée. Même s’il s’agit d’un parc essentiellement familial, les fans de sensation trouveront quelques manèges qui leur permettront d’y trouver leur compte. On sent que Nigoland est un parc en pleine transformation. Ouvert à l’époque où la thématisation n’était pas un critère primordial, avec le temps, il fait sa mue et certains lands proposent des expériences qui se veulent de plus en plus immersives. Si vous habitez dans la région de Troyes n’hésitez pas à y aller (ou à y retourner). Pour les Parisiens, sachez que Nigloland est facilement accessible en voiture (le parking est gratuit !) ou en TER. À quand votre visite ?

Crédits photo : Benjamin Bouwyn & Rémi Prieur (sauf photo cover © Nigloland)