Une nuit… à Station Cosmos

Une nuit… à Station Cosmos

Le 28 avril 2022, le Futuroscope a lancé son deuxième hôtel : Station Cosmos. Dans un article publié en mai 2020, je pointais du doigt la stratégie du parc en matière d’hôtellerie. Pour moi, il s’agissait du point faible de la destination. À cette époque, elle n’était propriétaire que d’un établissement : l’Hôtel du Futuroscope. Ce dernier est privilégié par les groupes scolaires et où les visiteurs qui ont un petit budget. Pour les offres plus haut de gamme, le parc préférait se reposer sur des établissements partenaires. Mais cette situation est révolue. Dans le cadre de sa stratégie de « resortisation Â», le Futuroscope s’est lancé dans la construction d’un hôtel immersif haut de gamme : Station Cosmos. 3, 2, 1… décollage.

Objectif Kepler 442-b

Pour son arrivée dans la cour des grands, le Futuroscope a voulu frapper un grand coup. Le parc propulse les visiteurs en 2190, au cœur d’une expérience dont le maître mot est immersion.

Dans un futur proche, sous l’impulsion de l’Agence Mondiale de l’Exploration Spatiale (AMES), une base d’exploration spatiale a été construite sur l’exoplanète Kepler 442-b : Station Cosmos. Cet établissement extraterrestre a pour mission d’étudier des espèces végétales aux propriétés nouvelles. La plante la plus prometteuse, la Big Blue, a été soumise à plusieurs expérimentations qui ont révélé des capacités extraordinaires à générer de la photosynthèse, permettant ainsi de produire une énergie propre et renouvelable à l’infini.

La Big Blue s’est développée dans la serre située à l’entrée de la base. Son énergie est utilisée comme unique source d’éclairage des différents modules de Station Cosmos.

Un hôtel incontournable

Station Cosmos, et son restaurant Space Loop, représentent un investissement de 22 millions d’euros. Son inauguration est la première étape de la stratégie de « resortisation » du Futuroscope. Cette dernière a pour objectif, à terme, de permettre au parc de se positionner comme une destination de vacances et de court séjour d’envergure européenne.

Cette gigantesque base d’exploration spatiale s’articule autour de trois bâtiments implantés dans un paysage minéral, inspiré de celui de Mars. Pendant toute la durée de leur séjour, les résidents de Station Cosmos incarnent des membres de l’équipage de cette base spatiale.

Les 76 chambres de l’hôtel, d’une superficie de 28 m² minimum, sont conçues comme des cabines de vaisseau spatial. Elles sont réparties sur 2 ou 4 étages selon le module qui les abritent. Chaque cabine évoque le thème de l’espace dans ses moindres détails pour offrir aux apprentis spationautes – jusqu’à 4 par chambres – une expérience immersive : illusion d’un lit en apesanteur, domotique pour piloter les équipements…

J’ai été complètement sous le charme de ce nouvel hôtel, et ce pour plusieurs raisons :

• Lorsque je visite un parc à thèmes, j’aime quand le dépaysement est total. Souvent, les hôtels de ce type de destination ne proposent que des chambres thématisées. Rares sont les complexes hôteliers qui proposent des expériences immersives. En janvier 2022 j’ai découvert l’hôtel Charles Lindbergh à Phantasialand. Ce fût une claque. J’ai été autant scotché en découvrant Station Cosmos. Le storytelling qui a été construit autour de cet hôtel est riche et sans faille. Le moindre élément de décoration est justifié du point de vue de cette storyline. Dépaysement 100% garanti !

• L’aménagement et la décoration de Station Cosmos ont été pensés pour servir le récit que je vous ai précédemment exposé. Les détails sont nombreux, donc n’hésitez pas à explorer les moindres recoins de cet hôtel. Coup de cœur pour le design des couloirs menant aux chambres, jalonnés d’arches lumineuses et de colonnes, qui sont la réplique parfaite des corridors futuristes que l’on retrouve dans bon nombre de films de science-fiction.

• Le complexe, situé à l’entrée du parc semble, a été construit dans un écrin de roche martienne. Vu de l’extérieur, le bâtiment est à la fois esthétiquement beau et futuriste. Il a aussi été pensé pour que les visiteurs puissent se l’approprier. En effet, il y a de nombreux spots où vous pouvez vous prendre en photo. Vous trouverez sans soucis un angle qui vous permettra de faire croire que vous avez quitté la Terre le temps d’une nuit.

• La chambre, quant à elle, est spacieuse et confortable. Dans la pièce principale on retrouve un coin salon avec une banquette, un espace bureau et un coin nuit avec un lit Queen Size. Le couchage des enfants – des lits superposés – est situé dans un espace à l’écart. On retrouve également une salle de bains avec douche à l’italienne. Le savoir-faire textile français est mis à l’honneur dans ces chambres au travers de deux entreprises spécialisées dans le haut de gamme : la Literie Duvivier pour les matelas et la maison Denantes pour les couettes, les oreillers et les alèses. Les 4 étoiles revendiquées par Station Cosmos sont totalement justifiées.

Restaurant Space Loop : une expérience étonnante

Afin de compléter la dimension expérientielle de Station Cosmos, le Futuroscope a importé un concept de restaurant qui fait fureur à Europa-Park depuis 2011 : Space Loop. Après avoir passé commande via des tablettes tactiles, les visiteurs peuvent observer leurs plats s’élancer depuis le haut du restaurant, enchaîner virages serrés et loopings via un système de rails avant d’arriver devant eux, tout chauds.

À chaque service, 208 personnes peuvent découvrir cette expérience accessible également aux non-visiteurs du parc. Ce type de restaurant est toujours plaisant à tester car il va au-delà de sa fonction première : manger. L’arrivée des plats est un véritable spectacle. Cette mise en scène justifie le fait que l’addition soit un peu plus élevée que dans les autres points de restauration du parc. Comptez entre 21 et 28 euros pour un plat et un dessert.

Le Bar des Pilotes, le repère spationautes de Station Cosmos

Situé au premier étage du module central de Station Cosmos, le Bar des Pilotes est le lieu de rendez-vous des spationautes en attente de leurs prochaines missions. Ce lieu de détente conjugue une atmosphère lounge et cosy.

Pour élaborer la carte de cocktails, le Futuroscope a fait appel à Matthias Giroud, un des meilleurs chefs mixologues au monde et à Melinda Guerin White, experte des tendances expériences liquides.

Le Bar des Pilotes se prolonge par une terrasse extérieure panoramique qui offre une vue imprenable sur le Futuroscope.

En attendant l’arrivée de La Plaza en 2024, qui va apporter un peu de vie à la destination une fois le parc fermé, ce bar va devenir un lieu incontournable pour les résidents de Stations Cosmos, même s’il n’est ouvert que jusqu’à 22h. Tout comme Space Loop, le Bar des Pilotes est ouvert aux non-visiteurs du parc.

Pour son premier hôtel thématique, le Futuroscope fait un sans faute. Avec les années, les visiteurs de parcs sont de plus en plus exigeants. Ils sont en quête d’immersion et de nouvelles émotions. Station Cosmos répond intégralement à ces attentes.

Le prix de l’expérience est lui aussi très abordable. Comptez un minimum de 342€ pour une nuit pour deux personnes, les petits-déjeuners ainsi que 2 billets pour 2 jours de visite du Futuroscope.

En 2023, le parc prévoit l’ouverture d’un deuxième hôtel thématique : EcoLodgee. Sur le modèle des cottages Center Parcs, le parc promet une parenthèse bucolique aux hôtes de ce futur complexe. Si le rendu est aussi qualitatif que Station Cosmos, comptez sur moi pour aller le découvrir dès son ouverture !

Cr̩dit photos : R̩mi Prieur РCyril G РFuturoscope


Posté le 9 juillet 2022
Explorer