Rising Star : la parole aux internautes !

Rising Star : la parole aux internautes !

Dans la liste des nouveaux formats lancés pour cette rentrée 2014, un seul fait l’objet de toutes les attentions.

Rising Star, est un programme d’origine Israélienne datant de 2013 (HaKokhav HaBa). Les producteurs de ce format se sont donnés comme objectif de renouveller le genre. Pour se démarquer, ces derniers ont tout misé sur une mécanique participative gratuite. En France, pays où le SMS surtaxé est roi, Rising Star fait figure d’OVNI.

Rising Star : Qu’est-ce que c’est ?

Rising Star est un concours de chant à éliminations directes. Pour rester dans la compétition, les candidats devront convaincre un jury d’experts musicaux (Cali, Cathy Guetta, David Hallyday, Morgan Serrano) et le public. Vous me direz, jusqu’ici … rien de révolutionnaire.

Pourquoi Rising Star révolutionne le genre ?

En achetant ce concept, M6 va essayer de capter l’audience là où elle se trouve : sur les réseaux sociaux. L’année dernière, D8 avait testé avec succès la synergie twitter/écran en proposant le 5ème juge. En twittant #NSRouge ou #NSBleu les internautes pouvaient donner leurs suffrages aux candidats.

M6 va plus loin. En effet c’est l’intégralité du programme qui va reposer sur le vote des internautes. Chaque candidat chante derrière un mur. Pour être sélectionné et voir le mur se lever, le candidat devra fédérer 70% des votants, sachant que le jury de personnalités de représente que 28% des votes (7% pour chaque membre). Donc pour participer, inscrit sur 6play tu devras !

Une prise de risque !

Pour être totalement objectif, il faut regarder le contexte dans lequel va être lancé Rising Star.

En mars dernier, M6 lançait l’émission “Qu’est ce que je sais vraiment”. Les internautes pouvaient répondre à différents quiz tout au long du programme. Petit hic : le fort trafic a eu raison des serveurs hébergeants 6play.
Dans le cas de Rising Star, ce genre de problème ne doit pas arriver sous peine de mettre en péril le bon déroulement du programme. Il est fort à parier que le tour de chauffe de lundi dernier a servi de test en grandeur nature aux équipes techniques de M6. Le test est concluant. Aucun problème à l’horizon !

L’autre écueil possible est l’audience. Les deux derniers lancements de Rising Star ont été des échecs cuisants. En Allemagne c’est un camouflé (moyenne de 1,64 millions de téléspectateurs et 6,28 de PdA). Aux Etats-Unis aussi le succès n’a pas été au rendez-vous avec 4,1 millions de téléspectateurs en moyenne. Devant ces résultats décevants, ITV a décidé d’abandonner l’adaptation de Rising Star (diffusion initialement prévue début 2015).

Est-ce que ça peut marcher en France ?

M6 a mis toutes les chances de son côté pour se prémunir des échecs qu’a connu Rising Star à l’étranger. Le programme sera diffusé chaque jeudi soir, jour où la concurrence pour capter les jeunes (14-25 ans) est la plus faible (Rising Star sera face à Crossing Lines, Envoyé Spécial et le film de France 3).
La compétition pour capter les femmes de moins de 50 ans RdA sera, quant à elle, plus âpre.

Le place de la Social TV en France n’est plus à démontrer. La promesse du volet participatif joue largement en faveur de Rising Star.

Je n’ai pas encore parlé du plateau, digne d’un plateau de prime de TF1.

Après cette première immersion sur le plateau de Rising Star, mon à priori est positif.

Donc, dès le 25 septembre, je serai juré de Rising Star !


Posté le 17 septembre 2014
Explorer