Est-ce que Rising Star est une catastrophe industrielle ?

Est-ce que Rising Star est une catastrophe industrielle ?

Le deuxième prime de Rising Star vient de s’achever et comme on pouvait s’en douter l’audience est en baisse. En chute libre même avec 2 680 000 téléspectateurs (-1,1 million),

La Part d’Audience, elle, tombe à 11,8% (soit une baisse de 5,1 points).

Pour autant, les indicateurs ne sont pas dans le rouge. A l’heure actuelle, le contrat est toujours rempli !

Depuis l’arrivée des nouveaux acteurs de la TNT gratuites, le packaging des offres publicitaires a évolué.

Alors que les années 90 ont marqué le règne du quantitatif, avec l’objectif de fédérer le public le plus possible, le morcellement de l’audience TV dans les années 2000/2010 a obligé les régies publicitaires à repackager leurs offres. Le quantitatif laisse la place au qualitatif.

Rising Star une émission pour jeune ?

Tout poussait à croire que les jeunes (les digital native) étaient la cible principale de cette émission. Comme je l’écrivais dans mon précédent billet :
– l’émission repose sur un dispositif de vote en ligne gratuit via 6Play,
– la concurrence pour capter le public jeune (15-24 ans) est faible.

Mais en y regardant de plus près, peut-être que je faisais fausse route. Et si, sous couvert d’un concept à destination des jeunes, Rising Star était un format destiné à la femme de moins de 50 ans RdA, la sacrosainte ménagère ?

La réponse est oui.

Amélie (27 ans), pote de travail, responsable des achats 

Si on se réfère à la première émission, 3 millions de votes ont été réalisés sur 6play soit moins d’un vote par téléspectateurs.

Les partenaires du programme et les écrans pub sont aussi une bonne source d’appréciation :

Les partenaires : Toyota, Red de SFR, les 3 Suisses, Coca Cola Zero

Les annonceurs  : Fanta, L’Oréal, Canon, Mutti, Lenor, Tic Tac, Signal, Crédit Agricole, Square Habitat, Carrefour, Kinder, Canal sat, Domino, Dior, Fiat, Mcdo, Garnier, Persil, Tipiak, Spin and go, Le trèfle, GDF, Pascal Obispo, Cookeo, Crostibat, Groupama

Premiers résultats encourageants

Les deux premiers numéros de Rising Star se sont retrouvés respectivement #2 (3.762.000 téléspectateurs) et #3 (2.680.000 téléspectateurs) des audiences.

En soit, les audiences ne sont pas bonnes (surtout pour le 2ème prime). Par contre, si nous regardons en détail, M6 réalise des résultats très satisfaisants sur le segment de la femme de moins de 50 ans RdA. En effet, Rising Star est arrivé à en fédérer 29% pour la première émission et 21,2% hier soir. Cet élément, couplé à l’âge moyen des téléspectateurs (40,3 ans), nous permet d’arriver à la conclusion suivante : Rising Star capte un public dont le pouvoir d’achat intéresse les annonceurs.

Appréciation générale : Résultats en forte baisse. Les efforts réalisés dans le cadre du lancement doivent s’inscrire dans la durée. Le bilan reste pour le moment positif. Le prochain prime sera décisif !


Posté le 3 octobre 2014
Explorer