« C'est Joli Chez Vous Â» change de nom. Découvrez Parcs à Thèmes.fr !
Mon grenier TV : La piste de Xapatan

Mon grenier TV : La piste de Xapatan

Pour ce deuxième volet de notre chronique estivale, je vous emmène dans la région de Ciudad Valles à près de 10.000 kilomètres de Paris.

Après le retour des Jeux Sans Frontières (1988) et le lancement réussi de Fort-Boyard (1990), Antenne 2 décide de lancer un nouveau grand jeu pour faire patienter les téléspectateurs avant le retour de ses deux jeux phares.
C’est donc le 21 février 1992 qu’est diffusé le premier épisode de La Piste de Xapatan, présenté par Sophie Davant, illustre présentatrice de Fort Boyard.

Ce jeu se base sur une vieille prophétie précolombienne répétée dans le pré-générique :

« Non loin de Ciudad Valles, une jeune fille pouvait, une fois dans sa vie, gravir la montagne sacrée pour rapporter l’une des 20 statuettes représentant le Dieu qui deviendrait son protecteur. Chacune d’elles portait au front une pierre précieuse. Mais un jour, une jeune fille avide a voulu emporter toutes les statuettes. Les Dieux furieux fermèrent alors derrière elle l’accès aux grottes en jalonnant leur parcours d’obstacles infranchissables. »

L’émissions débute sur l’arrivée de l’équipe, composée de 7 candidats (hommes), à la gare de Xapatan. Il font alors la connaissance du professeur Grégory à la recherche d’une statuette ancienne. Ce dernier propose de donner la somme de 50 millions de pesos (100.000 Francs / 15.000 €) à la personne qui ramènera cette statue en parfait état.
Pour les aider dans leurs recherches, le professeur confie à chaque membre de l’équipe un parchemin, composés de différents symboles anciens, pour permettre aux candidats d’identifier la statue.

parchemin

Durant cette quête de 70 minutes, les joueurs seront guidés par Sophie Davant qui, au volant de sa Jeep va leur faire traverser l’espace de jeu où se cachent différentes stèle permettant de déchiffrer les symboles des anciens.
Pour pimenter un peu l’aventure, des obstacles sont placés tout au long du parcours. Ces pièges, dont l’objectif est de retarder l’équipe va permettre à des bidasses mexicains d’attaquer les candidats et leur dérober le carquois qui se trouvent dans leur dos. Le candidat qui perd sont carquois étant éliminé du jeu.

Vous allez me dire « ce jeu manque de femme quand même ». Pendant ce temps là, une candidate femme (la seule), est enfermée dans une réserve au bout du parcours. Cet espace renferme une grotte où sont cachées 20 statuettes. Son objectif est d’en dénicher le plus possible pour être sûr d’avoir la statuette recherchée.

Au bout de 60 minutes de jeu environ, les candidats encore en compétition arrivent à la fin de la piste. Sophie ne peut plus conduire son 4×4. Le reste de l’équipe se lance donc dans une course folle pour trouver l’entrée de la réserve où se trouve la candidate et les statuettes. Le premier candidat arrivé remporte de droit d’entrée dans cet espace.
La fin du jeu est relativement simple. Il s’agit de choisir la bonne statuette et de retourner le plus rapidement possible à la gare avant le que professeur reparte en train.

Ce jeu, créé par Jacques Antoine (La Chasse au trésor, Fort Boyard, …) ne remporta pas le succès escompté. Le 3 juillet 1992, après 20 épisodes, La Piste de Xapatan retourne dans le grenier TV pour toujours.

xapatan4

La Piste de Xapatan est une émission révélatrice de la place de la femme à cette époque. Dès l’introduction, la femme y est présentée comme un personnage avide. Son acte est à l’origine du malheur qui plane sur Xapatan. On retrouve l’allégorie du péché originel (Adam et Eve).
Durant le jeu, la candidate femme occupe une place de second plan. Elle est le faire-valoir de l’Homme. Pendant que ce dernier s’occupe des épreuves physiques, la femme recherche les statuettes.
On s’étonne que le rôle de conduire la voiture soit donné à Sophie Davant, car comme le dit le proverbe connu « Femme au volant, mort au tournant« . Pour l’égalité Homme Femme on repassera.
Hormis ce volet légèrement sexiste, La Piste de Xapatan fait partie de ces émissions qui ont permis d’ouvrir la brèche à des programmes d’aventure comme Koh-Lanta.

La construction même du jeu permettait d’avoir au final une émission divertissante et dépaysante. Mais ce Xapatan, qui servait à faire le pont entre Fort-Boyard (dont la diffusion s’était achevée le 3 janvier 92) et Jeux Sans Frontières (début de la diffusion de la saison 92 le 1er juillet) n’a-t-il pas été victime de cette saturation de jeux dans la case prime-time ?


Posté le 31 juillet 2015
Explorer