Voyage au coeur de Tokyo Disneyland : Adventureland, Westerland & Critter Country

Posted in Japon On aime ♥ Parcs à thèmes Parcs de loisirs Parcs Disney Tokyo Disney Resort
Voyage au coeur de Tokyo Disneyland : Adventureland, Westerland & Critter Country Posted on 6 novembre 2015Leave a comment

Continuons notre visite de Tokyo Disneyland. En fois en face du château nous partons à gauche et entrons dans Adventureland.

Adventureland

SONY DSC
On retrouve ici l’idée directrice qui a guidé la construction de ce land aux Etats-Unis. Un land plus cohérent que la version parisienne. Alors que Disneyland Paris prend le terme d’aventure au sens exotisme, ce qui lui permet d’allier les paysages de la péninsule arabique à la végétation luxuriante de la forêt amazonienne en passant par la savane africaine, Tokyo Disneyland présente un Adventureland divisé en 2 sections :

Le quartier de la Nouvelle-Orléans

Bienvenue dans la Louisiane des années 1850 /1900. Dès notre arrivée, nous sommes marqués par les décors des façades qui nous rappelle l’univers de La Princesse et La Grenouille, dont l’histoire se déroule dans la même ville. Au fur et à mesure de notre progression dans ce land, nous ressentons une ambiance de fête, une chaleur particulière se dégage.
DSC_0512 (1)
Rapidement nous arrivons devant la seule attraction, et non des moindres, de cette zone : « Pirates of the Caribbean »
DSC_0492 (1)
SONY DSC
A Tokyo Disneyland, la trame narrative est relativement proche de l’histoire racontée Pirates des Caraïbes : La Malédiction du Black Pearl. Après une première partie introductive sur le trésor perdu (équivalent à la fin de notre ride parisien), nous arrivons aux scènes de l’attaque du fort, la visite de Port Royal (avec sa mythique rouquine !) puis les scènes de prison.

Dans l’attaque du fort nous avons adoré l’ambiance créé avec un brouillard très épais qui ajoute de la dramaturgie à la scène.

Quelques différences avec la version de Disneyland Paris :

  • La présence (récurante) de Jack Sparrow tout au long de l’attraction,
  • La 3D forcée sur la scène de tempête. Comme à Disneyland Paris on retrouve la scène du squelette tenant la barre du Black Pearl. A Tokyo Disneyland les équipes ont mis en place en arrière plan des couches de projections et des effets d’éclairs qui donne une impression de profondeur à la scène,
  • Un mur de fumé faisant apparaître Davy Jones.

Le temps passe vite à Tokyo Disneyland. Pour manger nous avons opté pour le Blue Bayou Restaurant dont la salle à manger se trouve dans la première scène de Pirates des Caraïbes (comme le Blue Lagoon). Le nombre de menu est restreint (2) mais le rapport qualité prix est imbattable : 3800 ¥ (29 €) pour un repas à la fois, copieux, bon (gustativement et visuellement) et un cadre magnifique.
SONY DSC
SONY DSC
SONY DSC
SONY DSC

La Jungle tropicale

Il s’agit du deuxième visage d’Adventureland. Visuellement, c’est la partie qui correspond le plus à ce que nous connaissons à Disneyland Paris : végétation luxuriante, l’arbre des Robinsons, …
DSC_0648
Tant qu’à faire, nous en avons profité pour faire les attractions n’existant pas dans notre parc : The Jungle Cruise et The Enchanted Tiki Room: Stitch Presents Aloha e Komo Mai!
Nous voila donc parti à la découverte de la mangrove à juste quelques kilomètres de Tokyo.
SONY DSC
The Jungle Cruise vous amène en pleine forêt à la découverte de la faune et de la flore tropicale. Depuis notre bateau, nous pouvons admirer les différentes scènes qui défilent devant nos yeux. Des scène parfois réalistes …
SONY DSC
SONY DSC
SONY DSC
… parfois comiques
SONY DSC
SONY DSC
Une fois notre embarcation quittée, direction The Enchanted Tiki Room: Stitch Presents Aloha e Komo Mai!
DSC_0497 (1)
J’avais déjà eu l’occasion de tester cette attraction en 2006 à Disneyland Californie avant sa rethématisation.
Cette attraction est un véritable petit bijou dépaysant. Durant plus de 10 minutes, une troupe de perroquets vous emporte à plusieurs milieu de kilomètres, en Polynésie, à travers des chants très rythmés. Mais attention, Stitch n’est pas très loin!
DSC_0503 (1)
DSC_0502 (1)
DSC_0501 (1)
SONY DSC
SONY DSC
Ici aussi la thématisation est jouée à fond. L’attraction étant en japonais des écrans nous ont été données pour suivre une retranscription en anglais. En vrai il s’agit d’un banal smartphone mais on ne peut être que bluffer par l’effort qui est fait pour l’assortir à l’attraction.
DSC_0504 (1)

Westerland

Bienvenue dans le monde du Far-West. Plus connu chez nous sous le nom de Frontierland, ce land est la juxtaposition de plusieurs ambiances. Accueillis dès l’entrée par le Plaza Pavilion, restaurant à l’architecture victorienne proche du Plaza Garden de Disneyland Paris, on entre rapidement dans une atmosphère très cowboy.
DSC_0651 (1)
DSC_0655 (1)
DSC_0656 (1)
Westerland est le plus grand land de Tokyo Disneyland. Ici, les paysages de l’Ouest américain côtoient les rives des grands fleuves américains qui abritent l’air de jeu secrète de Tom Sawyer.
DSC_0685 (1)
DSC_0694 (1)
Lors de notre visite, nous avons privilégié l’attraction Big Thunder Mountain, grand classique des parc Disney. Lancé à tout allure notre train dévale les pentes de ce décor aride. Ici pas d’île et sur mon ressenti, pour être franc, j’ai trouvé ce ride plutôt mollasson mais les décors sont à couper le souffle.
DSC_0660 (1)
DSC_0662 (1)
DSC_0678 (1)
DSC_0673 (1)
DSC_0672 (1)
DSC_0666 (1)
DSC_0664 (1)
Si un jour vous vous rendez à Tokyo Disneyland, je vous conseille de privilégier le Fast Pass pour cette attraction.

Critter Country

Dernière étape de notre deuxième Trip Report à Tokyo Disneyland. Une fois sorti de Big Thunder Mountain, nous faisons quelques pas et arrivons à Critter Country. Ce land est facilement identifiable grace à son attraction phare, Splash Mountain, bien en vue.
DSC_0687 (1)
Cette attraction attise tous les fantasmes des fans de Disneyland Paris. Prévue à l’origine pour compléter l’offre de Frontierland dès 1994 elle ne sera finalement jamais construite. Et c’est bien dommage.
DSC_0699 (1)
Nous avons profité de ce séjour de pour tenter 2 fois l’aventure. Je ne sais pas si c’est par gentillesse ou par sadisme mais nous avons été placés au premier rang à chaque fois. N’étant pas téméraire je vous passe ma réaction quand, arrivés tout en haut de la montage, nous avons vu le dénivelé de la chute. La photo prise dans l’attraction parle d’elle-même …
Numériser
Bien sur, je ne vous cache pas que cette attraction mouille … un petit peu ? C’est près d’un litre d’eau que j’ai pu extraire de mon visage et de mes vêtements (bon peut-être un j’exagère un tout petit peu). Malgré mon manque de témérité, j’ai proposé de renouveler l’expérience 2 jours plus tard. Cette fois-ci nous avons eu la chance de rester bloquer 20 seconde devant la dernière chute. Je me suis passé de l’achat de la photo ce jours-ci. Ma pause (terrifiée) étant identique à ce que vous pouvez admirer ci-dessus. En tout cas c’est indéniable. Cette attraction est un must-do !
SONY DSC
Attention, Splash Mountain fait parti des attractions phares de Tokyo Disneyland. Un fast pass n’est pas de refus. Pour notre premier tout nous avons du patienter 120 minutes !
SONY DSC
Le prochain billet vous amènera à la découvert des 3 derniers land de Tokyo Disneyland : Fantasyland, Toontown et Tomorrowland !