Dans les coulisses de la création de Popcorn Revenge

Dans les coulisses de la création de Popcorn Revenge

Le 8 juillet dernier j’étais à Walibi Belgium. Ce parc belge, qui a accueilli l’année dernière un peu plus d’un 1 million de visiteurs, a fait parler de lui en remportant l’Outstanding Achievement aux Thea Awards 2019* avec son attraction Popcorn Revenge. Cette visite a donc été l’occasion parfaite de découvrir cette attraction inaugurée l’année dernière.

Emballé par l’expérience que propose ce parcours scénique interactif, je suis entré en contact avec Alterface, l’entreprise qui a conçu Popcorn Revenge. Je voulais découvrir les coulisses de la création de cette attraction réussie tant sur le point de l’immersion – très présente dès la file d’attente – que par le jeu. Je remercie Laurence Beckers qui s’est prêtée au jeu des questions-réponses.

Bonjour Laurence ! Pouvez-vous vous présenter et nous dire quelques mots sur Alterface ?

Bonjour, Je m’appelle Laurence Beckers, je suis directrice de création pour Alterface. Mon boulot consiste à mettre des paillettes dans les yeux des enfants et à transformer la technologie en émotion.

Fondée en 2001, Alterface a été pionnière de l’interactivité sur le marché et excelle dans les expériences immersives qui invitent les visiteurs à agir et à réagir. Les produits phares de la société, tels que les théâtres interactifs et les dark rides, sont devenus une référence et une inspiration pour le marché. Basée en Belgique mais aussi à Singapour et à Shenzhen, l’équipe est très fière d’être présente dans des parcs réputés avec de nombreux projets interactifs à travers le monde. Sa technologie exclusive et son expertise permettent à Alterface de se positionner comme l’interlocuteur incontournable pour ses nombreux clients, parcs d’attractions et musées, situés partout dans le monde.

En 2019 et 2020, Alterface a reçu de nombreuses récompenses dont le THEA Awards for Outstanding Achievement pour son attraction Popcorn Revenge à Walibi Belgium et Bazyliszek à Legendia, en Pologne. Justice League et Ani-Mayhem à Warner Bros. World Abu Dhabi sont deux projets pour lesquels nous avons fourni la technologie et qui ont aussi remporté un THEA Awards.

Comment s’est passée la rencontre avec Walibi Belgium ?

Nous avons une longue relation de confiance avec la CDA pour qui nous avons déjà créé de nombreux projets (au Futuroscope ou au Jardin d’Acclimatation, par exemple). Walibi se trouve juste à côté de nos bureaux et cela fait de longues années que nous espérons y installer une attraction. Ils ont été séduit par le côté chorégraphique de la salle centrale et le potentiel de l’histoire des popcorns. Ce projet permettait de toucher une cible plus familiale. La rencontre et tout le parcours de création avec l’équipe de Walibi Belgium et la CDA a été un plaisir, une relation de confiance où tout le monde, de part et d’autre, partageait son expertise pour porter le projet vers sa meilleure réalisation.

Le 8e Continent, ancienne attraction du Futuroscope développée par Alterface.

Aviez-vous déjà sous le coude le projet Popcorn Revenge ?

Pas sous cette forme mais il est vrai que nous avions imaginé le pitch de base des Popcorns il y a de nombreuses années. Nous avions un pré-projet pour Cinecittà en Italie avec cette idée de Â«Â Popcorn vivants qui se rebellent parce qu’ils sont les vraies stars du cinéma, parce qu’ils ne voient jamais la fin du film et qu’ils sont toujours méconnus dans le noir des salles obscures…« 

Ce n’était encore qu’un embryon d’idée. Il a évolué avec la technologie Erratic Ride®**, tout le travail de création des personnages et d’écriture précise de l’histoire qui a été réalisée pour Walibi Belgium. Le décor scénographique a d’ailleurs Ã©té influencé par la zone où nous nous trouvions***. 

Zone Karma World

Comment a émergé l’idée des personnages en forme de popcorn ?

Au départ, nous avions imaginés que les personnages seraient des pots de popcorns pour que les cibles à l’écran soient suffisamment grandes et visibles. C’était intéressant avec les lignes rouges et blanches, très iconique et reconnaissable. Mais assez vite, nous avons senti des limitations pour la déclinaison de personnages et l’histoire était la revanche des popcorns. Pas la revanche des pots de popcorn 🙂.

S’en est suivi un long et passionnant processus créatif pour arriver à la version actuelle.

Il fallait que le personnage garde des caractéristiques de popcorns, qu’il soit sympathique mais nuisible (pour garder la motivation de lui tirer dessus), il y a le côté « invasion à la gremlins qui est suscité par le nombre et le fait qu’ils se ressemblent (il y a deux modèles de base avec juste quelques exceptions qui sont les bonus Ã  trouver). Je pourrais en parler pendant des heures : imaginer ces popcorns et les personnages a été une aventure dont on s’est délectés. 

Il y a quatre genres de film à Walibi Belgium : la science-fiction, les pirates, les films d’horreur, les super-héros. Mais pour une surface plus grande ou pour une autre culture, le principe pourrait être décliné facilement. C’est ça qui est merveilleux.

Popcorn Revenge : en quoi consiste cette attraction ?

Popcorn Revenge est un Erratic Dark Ride, un dark ride qui comporte une salle centrale qui permet un ballet chorégraphique, qui donne la possibilité de voir les autres joueurs, de jouer l’une ou l’autre scène interactive de façon imprévisible. 

Vue de coupe de l'attraction Popcorn Revenge

On se sait jamais dans quelle scène le système va nous envoyer, chaque ride est différent, d’où le terme « Erratic Ride ». Il a fallu développer une technologie spécifique pour cette salle centrale où les visiteurs se croisent, faire en sorte de garder une cohérence dans l’expérience globale tout en tenant compte des imprévus possible. Par exemple, si quelqu’un met plus de temps pour monter sur un véhicule, il ne faut pas que cela impacte l’expérience des autres visiteurs. Il a fallu développer un outil qui permet de varier le temps de jeu des scènes, adapte les timings pour que le dernier véhicule chargé entre dans la danse au bon moment. On peut comparer ça à ces carrefours bondés en Asie où il faut trouver le bon moment pour traverser.

Alterface est propriétaire de cette licence. Avez-vous des projets en cours pour la développer ?

Oui. Par exemple, Sommerland a ouvert ce 2 juillet un théâtre Interactif avec le contenu popcorn. D’autres projets sont en cours mais je ne peux pas encore en parler. Nous avons également développé du merchandising Popcorn Revenge.

Boutique à la fin de l'attraction

* cérémonie organisée par la Themed Entertainment Association.
** dark ride qui comporte une salle centrale qui permet un ballet chorégraphique, qui donne la possibilité de voir les autres joueurs, de jouer l’une ou l’autre scène interactive de façon imprévisible
.
*** Popcorn Revenge a été implantée dans Karma World, la zone indienne de Walabi Belgium.


Posté le 11 juillet 2020
Explorer