« C'est Joli Chez Vous Â» change de nom. Découvrez Parcs à Thèmes.fr !
The London Resort, prochain concurrent de Disneyland Paris ?

The London Resort, prochain concurrent de Disneyland Paris ?

Fin 2019 une nouvelle enthousiasmante arrivait de Grande-Bretagne : en 2024 un nouveau parc à thèmes d’envergure européenne ouvrira ses portes. Situé à 17 minutes de Londres St Pancras et à moins de 2h30 de Paris, The London Resort se donne comme ambition de damer le pion à Disneyland Paris. Présentation de ce nouveau projet.

Le plus grand resort d’Europe

Le projet The London Resort est un vieux serpent de mer. En effet c’est en 2012 que l’existence de ce projet a été dévoilée. Ce dernier, qui portait encore le nom de London Paramount Entertainment Resort, devait être inauguré courant 2019. S’ensuit une longue période de silence radio, des bisbilles entre les partenaires de ce futur complexe… jusqu’à cette annonce de décembre 2019. Le projet The London Resort est maintenant sur les rails.

C’est en 2021 que sera officiellement posée la première pierre du complexe. Au programme deux parcs : un parc à thèmes et un parc aquatique. Ce projet, soutenu par le gouvernement britannique, est pharaonique. Avec un budget de 4,16 milliards d’euros le complexe s’étendra d’ici 2029 sur 216 ha. Ceci en fera le plus grand parc d’attractions d’Europe. En effet, à l’heure actuelle, c’est Disneyland Paris qui est le #1 avec un complexe s’étendant sur 82 ha (Disneyland Park et Walt Disney Studios – hors projet d’extension).

En Europe, The London Resort est le projet de construction de parc le plus ambitieux depuis le lancement des travaux d’Euro Disney en août 1988. Ce projet fera la part belle aux attractions indoor. En effet 70% des attractions seront en intérieur. Ce projet, porté par la BBC, ITV Studios et la Paramount se veut révolutionnaire :

  • sur le plan des attractions qui se veulent futuristes grâce au recours aux nouvelles technologies et aux nouvelles expériences immersives,
  • vis-à-vis de son impact écologique grâce à un partenariat avec EDF. Le parc vise un bilan neutre en carbone.

Objectif : inauguration en 2024

Le premier parc à sortir de terre sera le parc à thèmes. Dès 2024 les visiteurs partiront à la découverte de 6 mondes :

  • High Street : c’est l’équivalent du Main Street USA des parcs Disney. Cette artère, située à l’entrée du parc, proposera aux visiteurs une succession de boutiques et de restaurants. À la différence de son homologue parisien, cette zone comprendra aussi des hôtels, un espace de convention. Elle accueillera dans un second temps parc aquatique.
  • Starport : dans cette zone vous serez propulsés au XXIIIe siècle. Ce monde futuriste, qui vous fera côtoyer des extraterrestres, sera aussi le repère des fans de roller coaster à sensations fortes.
  • The Jungle : explorer les vestiges d’une ancienne civilisation méso-américaine. Ici la végétation a repris ses droits.
  • The Isles : ce monde, entre imaginaire et réalité, vous découvrirez une terre où créatures géantes côtoieront des bêtes mythiques.
  • The Kingdom : en Europe, les parcs aiment bien avoir un ancrage dans l’histoire locale. The London Resort ne fait pas exception. Ce land fait la part belle à la légende arthurienne. Un monde où preux chevaliers, sorcellerie et dragons seront présents à chaque coin de rue.
  • The Woods : une zone plus fantastique qui vous plongera au coeur d’un royaume enchanté. Cette zone fera la part belle aux contes et légendes connues de tous.
  • The Studio : ici ce sont les blockbusters qui seront mis à l’honneur. Fort de nombreuses licences, The London Resort proposera aux visiteurs une succession d’expériences immersives.

Le brexit, un contexte favorable ?

Soyons clair pour le moment il est difficile de faire des projections fiables vu que le Brexit n’a pas encore eu lieu mais, potentiellement, le départ de la Grande-Bretagne de l’Union Européenne peut favoriser cette nouvelle destination touristique. En 2024, au moment de l’ouverture du parc, à quel point la circulation des personnes sera compliquée entre la France et la Grande-Bretagne ? C’est le point qui sera déterminant.

L’aspect « nouveauté » peut aussi jouer en faveur de The London Resort. Ces deux critères associés peuvent potentiellement avoir un fort impact. En 2016, les Britanniques ont représenté 17% des visiteurs de Disneyland Paris soit plus de 2.260.000 personnes.

La contre-attaque de Disneyland

Le resort français ne compte pas en rester là. En février 2018, quelques mois avant l’annonce du relancement du projet The London Resort, Disney annonçait un plan d’investissement de 2 milliards d’euros pour Disneyland Paris. Au programme 3 nouvelles zones thématiques pour les Walt Disney Studio : Marvel, Frozen, Star Wars. Une grande partie de ses travaux seront achevés en 2024. Ceci permettra au parc de profiter de la vague de touristes venus pour assister aux Jeux Olympiques et d’assoir sa place d’acteur incontournable face à ce nouveau venu.


Posté le 12 mars 2020
Explorer