Il Ă©tait une fois… Disneyland Paris

Il Ă©tait une fois… Disneyland Paris

PremiĂšre destination touristique d’Europe, Disneyland Paris est un parc Ă  thĂšmes incontournable. En 30 ans, la destination a dĂ©jĂ  accueilli plus de 335 millions de visiteurs. DĂ©couvrons l’histoire mouvementĂ©e du parc d’attractions le plus visitĂ© d’Europe qui aurait pu s’installer en Espagne.

Disney Ă  la conquĂȘte de l’Europe

Tout le monde a en tĂȘte la date du 12 avril 1992. Mais, ce que l’on sait beaucoup moins, c’est que la genĂšse du projet Euro Disney remonte Ă  l’annĂ©e
 1976. Devant le succĂšs de ses deux parcs amĂ©ricains – Disneyland en Californie inaugurĂ© le 17 juillet 1955 et Magic Kingdom Ă  Walt Disney World en Floride inaugurĂ© le 1er octobre 1971 – Walt Disney Productions rĂ©flĂ©chit Ă  exporter son concept de parc Ă  thĂšmes Ă  l’Ă©tranger.

À cette Ă©poque, la firme amĂ©ricaine lance des pourparlers avec plusieurs pays pour l’implantation de son futur parc. En France, elle nĂ©gocie avec la DATAR (DĂ©lĂ©gation interministĂ©rielle Ă  l’amĂ©nagement du territoire et Ă  l’attractivitĂ© rĂ©gionale). Mais l’entrain du japonais Chiharu Kawasaki, qui veut crĂ©er un parc Disneyland dans son pays, convainc Disney : Tokyo Disneyland est inaugurĂ© le 15 avril 1983.

Tokyo Disneyland

Le lancement de ce parc est un grand succĂšs. Ceci conduit Walt Disney Productions, dĂšs janvier 1984, Ă  rĂ©flĂ©chir Ă  l’implantation d’un nouveau parc en dehors des frontiĂšres amĂ©ricaines. Cette fois-ci, c’est l’Europe qui est en ligne de mire. Deux pays ont les faveurs de Disney : l’Espagne et la France. De mars Ă  dĂ©cembre 1985, les deux pays se lancent dans une lutte sans merci, Ă  coup de subventions et d’avantages, pour accueillir ce parc. MĂȘme si les sites espagnols peuvent compter sur un climat avantageux, ils sont jugĂ©s trop excentrĂ©s vis-Ă -vis des autres pays europĂ©ens. De plus, l’emplacement proche d’Alicante est sujet Ă  de forts coups de vent toute l’annĂ©e et le projet de Barcelone fait l’objet de menaces de l’organisation terroristes E.T.A.. En France, le site proche de Toulon est mis sur la touche Ă  cause de la gĂ©ologie de son sous-sol trop dur.

Le 18 dĂ©cembre 1985 Michael Eisner, prĂ©sident de Walt Disney Productions, signe un protocole d’accord avec le gouvernement français et la rĂ©gion Île-de-France pour la rĂ©alisation d’un parc Disney Ă  Marne-la-VallĂ©e.

La convention pour la crĂ©ation et l’exploitation d’Euro Disneyland, signĂ©e le 24 mars 1987 entĂ©rine dĂ©finitivement le projet de construction d’un complexe touristique d’envergure internationale, « Euro Disney Resort », et encadre l’amĂ©nagement du secteur de Val d’Europe. Ce contrat de 30 ans est signĂ© entre la Walt Disney Company et le Gouvernement français.

Quelques jours plus tĂŽt, le 12 mars 1987, Robert Fitzpatrick est nommĂ© prĂ©sident d’Euro Disneyland.

Top départ : J-1846

À l’Ă©tĂ© 1988, les travaux du parc Euro Disney sont lancĂ©s faisant de Marne-La-VallĂ©e le plus grand chantier d’Europe. Plus de 180 entreprises et 5300 ouvriers de plusieurs nationalitĂ©s participent Ă  cette construction, supervisĂ©e par les Ă©quipes de Walt Disney Imagineering (WDI).

En France, l’attente est forte. Pour continuer Ă  populariser le projet, l’Espace Euro Disney est inaugurĂ© le 5 dĂ©cembre 1990.

Les visiteurs peuvent y dĂ©couvrir un avant-goĂ»t des installations qui vont composer la destination Ă  travers une exposition – maquettes, concept art, costumes et accessoires – et un film promotionnel. Ils peuvent Ă©galement s’y restaurer et y acheter des souvenirs Ă  l’effigie de Mickey Mouse. En moins d’un an, un million de visiteurs viennent dĂ©couvrir cette exposition. L’Espace Euro Disney est une structure temporaire dont la fermeture est prĂ©vue pour avril 1992, quelques jours avant l’ouverture du parc.

Les mĂ©dias sont aussi largement mobilisĂ©s pour couvrir l’avancĂ©e des travaux. Le 12 avril 1991, la presse est invitĂ©e devant le Disneyland Hotel pour le lancement du compte Ă  rebours. Le parc ouvrira dans 365 jours, le 12 avril 1992 !

Six mois plus tard, le 12 octobre 1991, Euro Disney invite de nouveau les mĂ©dias pour une grande cĂ©rĂ©monie durant laquelle le ChĂąteau de la Belle au Bois Dormant est dĂ©voilĂ©, dans un complexe encore en chantier. À partir de cette date, plus aucune personne extĂ©rieure au projet ne verra le parc avant son inauguration officielle.

L’arrivĂ©e de Disney en Europe attise la curiositĂ© d’autres grandes entreprises amĂ©ricaines de gestion de parcs de loisirs qui se mettent Ă  travailler sur des projets de crĂ©ation de destinations de loisir. Il s’agit de Busch Entertainment Corporation (Barcelone), Six Flags Inc.(Marbella) ou encore Universal Studios Recreation Group (Paris et Londres). Aucun de ces projets ne verra le jour.

Euro Disney : un monde magique au coeur de l’Europe

AprĂšs plus de 3 ans de travaux, le parc Euro Disneyland ouvre ses portes. À cette occasion, de grandes festivitĂ©s sont prĂ©vues.

Samedi 11 avril 1992, veille de l’inauguration officielle, Euro Disney se dĂ©voile aux yeux du monde dans le cadre d’une Ă©mission diffusĂ©e en mondovision : Euro Disney Grand Opening. Les plus grandes stars de l’Ă©poque prennent part Ă  ce programme : Cher, Gloria Estefan, Angela Lansbury, 


En France, l’Ă©mission Euro Disney : L’Ouverture est diffusĂ©e Ă  20h50 sur TF1 avec Jean-Pierre Foucault et David Hallyday Ă  la manƓuvre.

Le lendemain, c’est enfin le grand jour. Le dimanche 12 avril 1992 le parc Euro Disneyland, ses 7 hĂŽtels et Festival Disney ouvrent leurs portes Ă  9h01.

À l’image des autres parcs Disney, Euro Disneyland est divisĂ© en land : Main Street, U.S.A., Frontierland, Adventureland, Fantasyland et Discoveryland.

Les ambitions de Disney pour sa destination europĂ©enne sont grandes. Lors de l’émission tĂ©lĂ©visĂ©e Euro Disney Grand Opening, un reportage Ă©tait consacrĂ© au futur du complexe. Les tĂ©lĂ©spectateurs peuvent dĂ©couvrir une maquette du second parc, Disney-MGM Studios Europe, dont le lancement est prĂ©vu pour 1995. Au lancement d’Euro Disney, ce projet de nouveau parc est dĂ©jĂ  trĂšs avancĂ©. Il a dĂ©jĂ  un nom, un logo, un plan de masse, une maquette. Une grande partie des attractions sont Ă©galement conçues. Ce projet va ĂȘtre mis en sommeil pendant plusieurs annĂ©es en raison des dĂ©buts difficiles d’Euro Disney.

Une destination qui se développe dans un contexte difficile

Le lancement d’Euro Disneyland n’est pas Ă  la hauteur des espĂ©rances des Ă©quipes de Disney. Avec 6,8 millions de visiteurs en 1992, la frĂ©quentation est 15% en deçà de ce qui avait Ă©tĂ© prĂ©vu. La crise Ă©conomique que connaĂźt la France, au dĂ©but des annĂ©es 90, ainsi que les campagnes de presse assassines, ne plaident pas en faveur du parc. Le taux d’occupation des hĂŽtels est lui aussi poussif et ne dĂ©passe pas les 60%.

Pour rendre la destination plus attractive, de nouvelles attractions et de nouveaux spectacles font progressivement leur apparition. Cette stratĂ©gie a aussi pour objectif de rĂ©duire les temps d’attente dans le parc, vĂ©ritable frein pour les touristes.

Le 20 mars 1993, la Galerie de la Belle au Bois Dormant ouvre ses portes au premier Ă©tage du ChĂąteau de la Belle au Bois Dormant. Trois mois plus tard, c’est au tour des Pirouettes du Vieux Moulin d’accueillir ses premiers visiteurs. Durant cette mĂȘme saison 93, une quatriĂšme gare est inaugurĂ©e sur le parcours du Disneyland Railroad : Discoveryland Station. Cette annĂ©e, l’attraction Indian Canoes ferme ses portes.

Mais ces lancements successifs ne rĂ©sorbent pas la file d’attente de Big Thunder Mountain, montagnes russe plĂ©biscitĂ©es par les visiteurs. Il faut attendre l’arrivĂ©e d’Indiana Jones et le Temple du PĂ©ril, qui ouvre ses portes le 30 juillet 1993 – inaugurĂ©e officiellement par Georges Lucas le 9 dĂ©cembre 1993 – pour dĂ©sengorger l’attraction phare de Frontierland.

Sur le plan des animations et des spectacles, les visiteurs ne sont pas en reste. En janvier 1993, Euro Disneyland lance le spectacle La Belle et la BĂȘte Ă  VidĂ©opolis.

Le 12 avril, le ChĂąteau de la Belle au Bois Dormant se transforme en gĂąteau gĂ©ant pour fĂȘter le premier anniversaire de la destination.

En revanche, des projets d’envergure comme les dark ride La Petite SirĂšne et La Belle et la BĂȘte – les deux derniers blockbusters de Walt Disney Productions en date – sont abandonnĂ©s en juin 1993 pour raisons budgĂ©taires. Ces attractions devaient ĂȘtre construites au sein de Fantasyland.

PrĂ©vue Ă  l’origine pour le 13 juillet 1993, la signature de l’accord sur la crĂ©ation d’un second parc est repoussĂ©e Ă  une date ultĂ©rieure sans plus de prĂ©cisions.

En rĂ©ponse Ă  l’arrivĂ©e d’Euro Disneyland, plusieurs parcs Ă  thĂšmes europĂ©ens se regroupent pour former The Great European Theme Parks. Cette association, crĂ©Ă©e le 14 juin 1993, a pour but de mettre en place des synergies en termes de communication entre ses membres (Europa-Park – Allemagne, Alton Towers – Grande-Bretagne, Parc AstĂ©rix – France, Efteling – Pays-Bas, Liseberg – SuĂšde).

Au 31 dĂ©cembre 1993, plus de 16 millions de touristes ont passĂ© le tourniquet d’entrĂ©e d’Euro Disneyland.

L’annĂ©e suivante, deux visiteurs vont marquer l’histoire du parc. Les 20 et 21 juin 1994, François Mitterrand – PrĂ©sident de la RĂ©publique française – convie le PrĂ©sident des Etats-Unis Georges Bush Ă  Euro Disneyland pour souligner les liens forts qui unissent la France et les USA. Il s’agit de la seule visite officielle d’un chef d’État français dans le parc Ă  ce jour.

Le parc est aussi rĂ©guliĂšrement sous le coup des projecteurs Ă  l’occasion de grandes compĂ©titions sportives :

  • Le 15 janvier 1994, le parc accueille l’arrivĂ©e du rallye Paris-Dakar-Paris.
  • Le 24 juillet 1994, le dĂ©part de la derniĂšre Ă©tape du Tour de France est donnĂ© sur Main Street, U.S.A..

Cette saison 1994 est aussi marquée par le lancement de nouvelles attractions comme le Pays Des Contes de Fées et Casey Jr. Le Petit Train du Cirque à Fantasyland ou encore les MystÚres du Nautilus à Discoveryland.

Le 1er octobre 1994, Euro Disneyland devient Disneyland Paris.

Lors de cette saison 94, le parc accueille 8,8 millions de visiteurs, soit 1 million de moins que l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente. L’annĂ©e suivante, il va jouer son va-tout pour enrayer la baisse.

Le 31 mai 1995, les visiteurs peuvent découvrir une toute nouvelle attraction au sein de Discoveryland : Space Mountain : De la Terre à la Lune.

Pour l’inauguration de ce roller coaster, le parc a pu compter sur la prĂ©sence du cĂ©lĂšbre astronaute amĂ©ricain : Buzz Aldrin.

Le saviez-vous ?
Lors de la phase de conception d’Euro Disneyland, un autre projet devait ĂȘtre construit en lieu et place de Space Mountain : Discovery Mountain. Le dĂŽme de Discovery Mountain devait accueillir plusieurs expĂ©riences autour de l’univers de Jules Verne : des montagnes russes inspirĂ©es du roman De la Terre Ă  la Lune simulant un voyage vers la Lune, un parcours scĂ©nique permettant de visiter le Nautilus avec un restaurant de fruit de mer dans les luxueux salons du Capitaine Nemo et enfin une attraction inspirĂ©e du roman Voyage au centre de la Terre qui aurait Ă©tĂ© une tour de chute. Ce projet a Ă©tĂ© abandonnĂ© pour des raisons financiĂšres.

Cette nouveautĂ© donne un coup de boost Ă  la frĂ©quentation de Disneyland Paris qui s’Ă©tablit Ă  10,7 millions de visiteurs en 1995.

Des visiteurs de plus en plus nombreux

Durant la seconde moitié des années 90, Disneyland Paris va vivre au rythme des succÚs des films Disney en créant des spectacles qui mettent en avant les personnages de ces super productions. En avril 1996, à peine un mois aprÚs la sortie de Toy Story, est lancée la parade interactive Totally Toy Story.

Au mois de mai est lancĂ© au Chaparral Theatre Pocahontas, Le Spectacle ainsi que l’aire de jeu Pocahontas Indian Village Ă  Frontierland pour rendre hommage au dessin animĂ© sorti l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente.

Pour continuer à surfer sur le succÚs de Toy Story, le restaurant Buzz Lightyear Pizza Planet est inauguré le 25 octobre 1996 à Discoveryland. Ce point de restauration fermera définitivement ses portes 20 ans plus tard, en décembre 2016.

Disneyland Paris reçoit en 1996 un Thea Award, dans la catĂ©gorie attraction, pour Space Mountain : De la Terre Ă  la Lune. Ce prix rĂ©compense l’excellence et l’innovation – technologique ou artistique – dans l’industrie du divertissement thĂ©matique.

Le concept original de Festival Disney, mĂ©taphore de l’American way of life, n’est pas compris par le grand public. Le complexe est rebaptisĂ© Disney Village. Pour accroĂźtre l’attrait des visiteurs, de grandes enseignes y font leur apparition comme Planet Hollywood ou encore les cinĂ©mas Gaumont.

Au 31 décembre 1996, Disneyland Paris a déjà accueilli prÚs de 50 millions de visiteurs.

En 1997, la destination fĂȘte son 5e anniversaire. Pour ces cĂ©lĂ©brations, le parc mise sur le dernier film d’animation de Disney, adaptation du cĂ©lĂšbre roman de Victor Hugo : Le Bossu de Notre-Dame. À partir du 18 janvier 1997, le ChĂąteau de la Belle au Bois Dormant est transformĂ© en ChĂąteau Fou. Durant un an, ses tours arborent des coiffes Ă  grelots.

Le partenariat entre Disneyland Paris et le Tour de France se poursuit. Cette année-là, 2 épreuves sont organisées au départ du complexe : un contre-la-montre le 26 juillet et le départ de la derniÚre étape du Tour le 27 juillet.

Pour clĂŽturer l’Ă©tĂ© en beautĂ©, le 5 septembre 1997, Disneyland Paris est le thĂ©Ăątre de la finale du jeu tĂ©lĂ©visĂ© Intervilles.

Pour la premiĂšre fois en 1997, le parc propose aux visiteurs une saison sur le thĂšme d’Halloween.

L’annĂ©e suivante, Discoveryland fait l’objet de plusieurs changements :

  • Le 17 aoĂ»t 1998, l’aventure Captain EO tire sa rĂ©vĂ©rence. Elle est remplacĂ©e dĂšs le 28 mars 1999 par l’expĂ©rience 4D ChĂ©rie, j’ai rĂ©trĂ©ci le public.
  • Le 28 novembre 1998, VidĂ©opolis accueille un nouveau spectacle : Mulan, la lĂ©gende.

Le 30 mars 1998, Disneyland Paris lance sa nouvelle parade diurne : La Parade du monde merveilleux de Disney. Elle défile de 1998 à 1999 et de 2003 à 2007.

Le 24 septembre 1999, Euro Disney S.C.A officialise l’acte le plus important depuis l’ouverture de la destination : un deuxiĂšme parc Ă  thĂšme dĂ©diĂ© au monde du cinĂ©ma, de l’animation et de la tĂ©lĂ©vision. Ce projet, moins ambitieux que celui qui avait Ă©tĂ© pensĂ© au dĂ©but des annĂ©es 90, ouvrira ses portes pour les 10 ans du complexe. Cette annonce n’est pas une surprise car, depuis le mois de juillet 1999, les ouvriers s’affairent sur le chantier des futurs Walt Disney Studios.

Le 23 décembre 1999, la boutique Adventureland Bazaar est transformée en restaurant : le Agrabah Café.

Trois jours plus tard, le 26 dĂ©cembre 1999, le parc ferme ses portes le temps d’une journĂ©e en raison du passage de la tempĂȘte Lothar. Le 31 dĂ©cembre 1999 a lieu la premiĂšre de la parade Disney ImagiNations.

Le 1er avril 2000, le parc met en place le FastPass. Ce systÚme permet aux visiteurs de prendre un « rendez-vous » pour un accÚs prioritaire aux attractions les plus prisées. En août 2021, ce service est remplacé par le Disney Premier Access.

Ce mĂȘme jour, l’attraction Indiana Jones et le Temple du PĂ©ril est reprogrammĂ©e et devient Indiana Jones et le Temple du PĂ©ril
 Ă  l’envers et un nouveau spectacle, Tarzan, la Rencontre, est lancĂ© Ă  Chaparral Theater.

Le 10 janvier 2001, Disneyland Paris franchit le cap des 100 millions de visiteurs. Durant la deuxiĂšme moitiĂ© des annĂ©es 90, la frĂ©quentation augmente sensiblement par rapport aux annĂ©es 92-95 : 11,7 millions de visiteurs en 1996, 12,6 millions en 1997, 12,5 millions en 1998 et en 1999 et 12 millions en 2000. En 2001, Ă  la veille de l’ouverture des Walt Disney Studios, Disneyland Paris a accueilli 12,2 millions de visiteurs.

Walt Disney Studios : It’s a small world

À l’aube de l’ouverture du second parc, Disneyland Paris devient Disneyland Resort Paris. Ce complexe, premiĂšre destination touristique europĂ©enne, est composĂ© de deux parcs : Disneyland Park et Walt Disney Studios.

Le 16 mars 2002, Disneyland Resort Paris inaugure le parc Walt Disney Studios. À son ouverture, il s’agit du plus petit parc Disney dans le monde. En effet, le parc compte Ă  son ouverture seulement 10 attractions, dont une majoritĂ© de spectacles. Sa superficie est Ă  peu prĂšs la moitiĂ© de celle de Disneyland Park (27 ha contre 55 ha). Les imagineers, chargĂ©s de la conception de ce parc, s’entourent de spĂ©cialistes europĂ©ens du monde du cinĂ©ma, de la culture et des mĂ©dias comme par exemple le cascadeur français RĂ©my Julienne.

Le 12 avril 2002, Disneyland Park lance les célébrations de son 10e anniversaire.

L’ouverture des Walt Disney Studios ne permet pas Ă  Disneyland Resort Paris d’atteindre ses objectifs de frĂ©quentation. Le complexe accueille 13,1 millions de visiteurs en 2002 – 10,3 millions pour Disneyland Park et 2,2 millions pour les Walt Disney Studios – soit une augmentation de seulement 7% par rapport Ă  l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente. L’annĂ©e suivante, la frĂ©quentation des studios stagne Ă  2,2 millions de visiteurs, soit 2 fois moins de visiteurs qu’espĂ©rĂ©.

Entre 2003 et 2006, Disneyland Resort Paris va s’attacher Ă  enrichir l’offre de ses deux parcs pour accueillir toujours plus de visiteurs.

Le 28 juin 2003, Disneyland Park remplace sa mythique Main Street Electrical Parade – prĂ©sente depuis l’inauguration du parc le 12 avril 1992 – par la Fantillusion Parade en provenance de Tokyo Disneyland.

En 2003, Disneyland Resort Paris reçoit de nouveau un Thea Award dans la catégorie attraction pour son expérience CinéMagique présente aux Walt Disney Studios.

Le 29 juin 2004, le spectacle La LĂ©gende du Roi Lion fait ses dĂ©buts Ă  Videopolis. Le 4 dĂ©cembre, l’attraction Indiana Jones et le Temple du PĂ©ril reprend son parcours Ă  l’endroit.

L’annĂ©e suivante, Space Mountain s’offre une cure de jouvence du 16 janvier au 9 avril 2005. Le show de l’attraction est entiĂšrement repensĂ©. Space Mountain : de la Terre Ă  la Lune devient Space Mountain : Mission 2.

Le 7 avril 2006, Ă  la veille de son 15e anniversaire, Disneyland Park inaugure l’attraction Buzz Lightyear Laser Blast Ă  Discoveryland, un parcours scĂ©nique interactif, en remplacement du Visionarium. Le 16 juillet, le spectacle son et lumiĂšre Wishes illumine le ChĂąteau de la Belle au Bois Dormant.

Les investissements successifs permettent Ă  la destination de stabiliser sa frĂ©quentation : 12,4 millions de visiteurs en 2003, 12,4 millions en 2004, 12,3 millions en 2005 et 12,8 millions en 2006.

Une destination qui sort d’un trĂšs long sommeil

S’il y a bien une chose que les parcs d’attractions n’oublient jamais, c’est leur anniversaire. AprĂšs le fast pour les 10 ans du complexe – et l’ouverture des Walt Disney Studios – Disneyland Paris arrive Ă  surprendre ses visiteurs en mettant les petits plats dans les grands.

L’annĂ©e de tous les rĂȘves commence le 31 mars 2007 avec la grande premiĂšre de la nouvelle parade diurne de Disneyland Park : La parade des RĂȘves Disney.

Crédit : © https://www.hellodisneyland.com/

Le 9 juin, la zone Toon Studio – anciennement Animation Courtyard – accueille ses premiers visiteurs aux Walt Disney Studios. Ce land propose deux nouvelles attractions : Cars quatre roues rallye et Crush’s Coaster.

Le 6 dĂ©cembre, c’est au tour de la zone Hollywood Boulevard d’ouvrir ses portes au sein du land Production Courtyard des Walt Disney Studios. Son attraction phare, The Twilight Zone Tower of Terror : Un Saut dans la QuatriĂšme Dimension est inaugurĂ©e quelques jours plus tard, le 22 dĂ©cembre.

Durant les trois annĂ©es suivantes, pour crĂ©er l’Ă©vĂ©nement, Disneyland Resort Paris va lancer une sĂ©rie de saisons thĂ©matiques. En 2008 La FĂȘte continue en grand prolonge les festivitĂ©s du 15e anniversaire. En 2009, La FĂȘte Magique de Mickey avec le spectacle Place Ă  la FĂȘte
avec Mickey et ses Amis jouĂ© sur Central Plaza transformĂ©e en scĂšne pour l’occasion. En 2010, plusieurs personnages Pixar sont mis Ă  l’honneur lors de L’AnnĂ©e de la Nouvelle GĂ©nĂ©ration Disney. En 2011, le Festival des Moments Magiques dont le point d’orgue est le spectacle La CĂ©lĂ©bration Magique de Mickey, sur la scĂšne de Central Plaza.

Ces saisons sont aussi l’occasion pour la destination de lancer plusieurs nouveautĂ©s comme le thĂ©Ăątre interactif Stitch Live ! aux Walt Disney Studios le 22 mars 2008.

En 2009, Discoveryland accueille Place Ă  la Danse
, animation sous le contrĂŽle de Stich. Au mĂȘme moment est lancĂ© Le Train en FĂȘte de Minnie, une mini parade qui permet aux visiteurs d’aller Ă  la rencontre de Minnie, Mickey, Donald, Tic et Tac, Dingo et Pluto. Le 4 juillet 2009, le spectacle La Colonie de Vacances de Dingo est lancĂ© Ă  Chaparral Theater.

Le 17 aoĂ»t 2010, est inaugurĂ© Toy Story Playland aux Walt Disney Studios. Cette zone est composĂ©e de 3 nouvelles attractions : RC Racer (half pipe coaster), Toy Soldiers Parachute Drop (une tour de chute) et Slinky Dog Zig-Zag Spin (attraction de type Music Express). Ce land comprend Ă©galement une boutique : Barrel of Monkeys. GrĂące Ă  cet ajout, le parc Walt Disney Studios accroĂźt substantiellement son attractivitĂ©. En effet, la frĂ©quentation des studios passe de 2,7 millions en 2009 Ă  4,5 millions en 2010. Le parc atteint enfin le nombre de visiteurs espĂ©rĂ©s Ă  son ouverture.

Cette mĂȘme annĂ©e, le 13 septembre 2010, un avenant Ă  la convention de 1987 est signĂ© entre Euro Disney S.C.A. et l’État français. Ce dernier intĂšgre la possibilitĂ© de crĂ©ation d’un troisiĂšme parc. Pour autant, un tel projet n’est pas d’actualitĂ©.

À partir du 8 octobre 2011, les visiteurs peuvent rencontrer une princesse Disney en audience privĂ©e au sein du Pavillon des Princesses, Ă  Fantasyland. Cette attraction remplace World Chorus, le post‐show de It’s A Small World.

Le 12 avril 2012, Disneyland Paris fĂȘte son 20e anniversaire. Cette annĂ©e de festivitĂ©s est signe de nouveautĂ©s pour Disneyland Park.

Disney Dreams Ă  partir du 1er avril 2012. Ce spectacle d’une vingtaine de minutes, jouĂ© tous les soirs Ă  la fermeture du parc, mĂȘle projection mapping et effets pyrotechniques. Il permet au public de suivre les aventures de Peter Pan et de son ombre au sein de films d’animation Disney.

Une nouvelle parade diurne est lancĂ©e ce mĂȘme jour : La Magie Disney en Parade !

Le 16 mai 2012, c’est au tour de Meet Mickey Mouse – Rencontre avec Mickey d’ouvrir ses portes. Ce meet & greet permet Ă  beaucoup plus de visiteurs de faire une photo avec Mickey. Avant cette date, ce personnage central de l’univers Disney ne pouvait ĂȘtre rencontrĂ© qu’Ă  certaines heures sur Town Square.

Enfin, le parc lance Le Train Disney du 20e anniversaire, une mini parade sur le modĂšle du Train en FĂȘte de Minnie lancĂ© en 2009.

Le 15 aoĂ»t 2012, la ville belge de Dinant est jumelĂ©e avec le complexe de Disneyland Paris. 

Trois mois plus tard, le 15 novembre 2012, l’International Association of Amusement Parks and Attractions (IAAPA) dĂ©cerne le Brass Ring Award de la meilleure production live de l’annĂ©e pour un parc Ă  thĂšmes Ă  Disneyland Paris pour Disney Dreams.

L’annĂ©e suivante, la destination dĂ©cide de prolonger les festivitĂ©s de son anniversaire jusqu’en septembre 2013 avec la saison 20e anniversaire prolongation. Le spectacle nocturne Disney Dreams fait l’objet d’une mise-Ă -jour dĂšs le 23 mars 2013. La scĂšne sur le thĂšme du Livre de la Jungle est remplacĂ©e par une sĂ©quence sur le Roi Lion. Le passage Mary Poppins est, quant Ă  lui, remplacĂ© par une scĂšne sur le film d’animation Rebelle. Le spectacle devient Ă©galement interactif Ă  compter du 6 juillet 2013. En effet, Disneyland Paris propose Ă  la vente le chapeau Disney Light’Ears qui s’illumine en synchronisation avec le show.

Le 28 fĂ©vrier 2013, la destination annonce la construction d’une nouvelle attraction inspirĂ©e du film d’animation Ratatouille. Son ouverture est prĂ©vue pour 2014, au sein des Walt Disney Studios.

Le 3 juin 2013, le Prince Fahad al Saud invite 60 personnes Ă  sĂ©journer Ă  Disneyland Paris. Des zones du parc sont privatisĂ©es Ă  cet effet, des Ă©vĂ©nements spĂ©ciaux sont organisĂ©s en prĂ©sence de personnages, pour certains, jamais apparus dans les allĂ©es du parc. Cette fĂȘte a coĂ»tĂ© 15 millions d’euros Ă  l’hĂŽte.

Du 5 avril au 22 juin 2014, Disneyland Park propose aux visiteurs une nouvelle saison thĂ©matique : le Festival du PrintempsSwing into Spring. À cette occasion, les fleurs envahissent le parc. D’immenses taupiĂšres, aux couleurs des personnages phares de Disney, sont installĂ©es. Mais le point d’orgue de cette fĂȘte est le spectacle La Garden Party de Dingo proposĂ© chaque jour plusieurs fois sur Central Plaza. Cette saison est un succĂšs. Elle est de retour du 1er mars au 31 mai 2015 et du 5 mars au 29 mai 2016.

Le 10 avril 2014 Disneyland Paris participe, avec les autres parcs Disney Ă  travers le monde, Ă  la cĂ©lĂ©bration des 50 ans de l’attraction It’s A Small World. Cette grande fĂȘte est placĂ©e sous le haut patronage de l’UNICEF. Lors de cette journĂ©e, plus de 200 enfants sont invitĂ©s Ă  dĂ©couvrir le parc. Une confĂ©rence sur l’histoire de l’attraction est organisĂ©e Ă  Videopolis. Les convives peuvent aussi assister Ă  une prĂ©sentation sur la crĂ©ation des poupĂ©es de It’s A Small World au sein de l’atelier costumes.

La 60e attraction de Disneyland Paris, Ratatouille: L’Aventure Totalement ToquĂ©e de RĂ©my est inaugurĂ©e le 10 juillet 2014 aux Walt Disney Studios. Dans cette derniĂšre, les visiteurs sont rĂ©duits Ă  la taille d’un rat. Ce parcours scĂ©nique s’intĂšgre dans une toute nouvelle zone reprĂ©sentant un quartier parisien qui comprend une petite place avec sa fontaine, le restaurant Le Bistrot Chez RĂ©my ainsi que la boutique Chez Marianne – Souvenirs de Paris.

En 8 ans, la destination est arrivĂ©e Ă  accroĂźtre son attractivitĂ© passant de 12,8 millions de visiteur en 2006 Ă  14,5 millions en 2007, 15,3 millions en 2008, 15,395 millions en 2009, 15 millions en 2010, 15,7 millions en 2011, un record Ă  16 millions de visiteurs Ă  l’occasion des 20 ans de la destination en 2012, 14,9 millions en 2013 et enfin 14,2 millions en 2014.

RĂ©inventer la magie : cap sur le 25e anniversaire

À partir de 2015, Disneyland Paris se met en ordre de bataille en vue des cĂ©lĂ©brations du 25e anniversaire de la destination. Ce plan, baptisĂ© RĂ©inventer la magie, repose sur 4 piliers : Innover, Sublimer, Optimiser et Émerveiller. Les attractions phares des deux parcs intĂšgrent ce programme qui s’Ă©tale sur 3 ans : Space Mountain : Mission 2, It’s A Small World, Big Thunder Mountain, Peter Pan’s Flight, Star Tours, Pirate of The Caribbean, Studio Tram Tour: Behind The Magic ou encore Videopolis, Animagique et La Cabane des Robinson.

Du 1er juin au 13 septembre 2015, la saison de la FĂȘte GivrĂ©e prend ses quartiers Ă  Disneyland Park. Plusieurs animations sont mises en place :

  • Un tableau sur la chanson Let It Go est intĂ©grĂ© au spectacle Disney Dreams,
  • Hommage Ă  La Reine des Neiges, une dĂ©ambulation d’Elsa et Anna Ă  bord d’une calĂšche sur le route de la parade,
  • Un land Ă©phĂ©mĂšre Frozen Fun est crĂ©Ă© Ă  l’arriĂšre de Frontierland. Cette zone est composĂ©e du MarchĂ© d’Arendelle et de Chaparral Theatre oĂč se joue plusieurs fois par jour Chantons la Reine des Neiges, un nouveau spectacle interactif qui met Ă  l’honneur les chansons du film d’animation.

Cette cĂ©lĂ©bration revient l’annĂ©e suivante du 4 juin au 16 septembre 2016.

En parallĂšle, le 11 juillet 2015, le spectacle la Jedi Training Academy est lancĂ© Ă  Videopolis. Cette nouvelle animation permet Ă  12 enfants d’apprendre les rudiments de la manipulation du sabre laser.

Crédit photo : http://www.dlpwelcome.com

Lors de la D23 – convention annuelle organisĂ©e par Disney pour prĂ©senter ses nouveautĂ©s dans les domaines des films et des parcs – qui se tient Ă  Anaheim le 16 aoĂ»t 2015, le logo des 25 ans de Disneyland Paris est officiellement rĂ©vĂ©lĂ©.

Le Bistrot Chez Remy reçoit un Thea Award en 2015 dans la catégorie restaurant thématique

Suite aux attentats meurtriers qui ont touché Paris dans la nuit du 13 novembre 2015, Disneyland Park et les Walt Disney Studios restent fermés du samedi 14 au mardi 17 novembre inclus.

Un avenir plein de promesses

Le 31 janvier 2016, le spectacle Animagique tire sa révérence. Il est remplacé dÚs le 2 juillet 2016 par le nouveau spectacle : Mickey et le Magicien.

Pendant que le spectacle Chantons la Reine des Neiges est en relĂąche, Disneyland Paris propose une nouvelle production sur la scĂšne de Chaparral Theatre : La ForĂȘt de l’Enchantement – Une Aventure Musicale Disney. La premiĂšre de ce spectacle a lieu le 10 fĂ©vrier 2016. Il reste Ă  l’affiche jusqu’au 8 mai 2016. Il revient pour une deuxiĂšme saison, dans une version lĂ©gĂšrement remaniĂ©e, du 1er juillet au 3 septembre 2017.

Du 13 janvier au 25 mars 2017, les Walt Disney Studios rendent hommage à Star Wars au travers de la Saison de la Force. Pour ces festivités, plusieurs animations sont au programme comme la parade La Marche du Premier Ordre, le spectacle Star Wars : Une Galaxie Lointaine, TrÚs Lointaine ou encore le show nocturne Star Wars : La Célébration Galactique. Cette saison est de retour du 13 janvier au 25 mars 2018. En 2019, elle prend le nom des Légendes de la Force du 12 janvier au 24 mars.

C’est le 26 mars 2017 que Disneyland Paris lance officiellement les festivitĂ©s de son 25e anniversaire. Cette date est aussi marquĂ©e par la rĂ©ouverture de Star Tours dans une toute nouvelle version : Star Tours: The Adventures Continue. L’attraction propose maintenant un film composĂ© de sĂ©quences sĂ©lectionnĂ©es alĂ©atoirement dans une bibliothĂšque de 54 vidĂ©os – ce qui reprĂ©sente 284 films diffĂ©rents. En journĂ©e, les visiteurs peuvent dĂ©couvrir une toute nouvelle parade : la Disney Stars on Parade.

Enfin, à la nuit tombée, est joué le spectacle nocturne Disney Illuminations, en remplacement de Disney Dreams. Ce son et lumiÚre met en scÚne Mickey dans plusieurs blockbuster Disney.

Pour ses 15 ans, le 29 mars 2017, l’attraction CinĂ©Magique ferme ses portes. Elle est remplacĂ©e par le spectacle Marvel : L’Alliance des Super-HĂ©ros crĂ©Ă© pour la saison L’EtĂ© des Super HĂ©ros Marvel qui se dĂ©roule l’annĂ©e suivante, 10 juin au 30 septembre 2018. Ce show est de retour pour la Saison des Super HĂ©ros Marvel du 23 mars au 16 juin 2019.

Le 14 mai 2017, Disneyland Park accueille les acteurs de Pirates des CaraĂŻbes : La Vengeance de Salazar Ă  l’occasion de l’avant-premiĂšre europĂ©enne du film.

Le 8 juillet 2017, Disneyland Paris organise son festival de musique Ă©lectro : Electroland. Michael Calfan, Richard Orlinski, NERVO et Steve Aoki participent Ă  cette premiĂšre Ă©dition. Certaines attractions des Walt Disney Studios restent ouvertes pour les festivaliers.

Durant la saison 2017, The Walt Disney Company réalise une offre de rachat de Disneyland Paris. Le parc intÚgre la filiale Disney Parks, Experiences and Products du groupe.

Le 12 fĂ©vrier 2018, lors de la D23 Expo Japan, Disney annonce que l’attraction Rock ‘n’ Roller Coaster va ĂȘtre rethĂ©matisĂ©e autour du personnage d‘Iron Man.

L’annĂ©e suivante, le 27 fĂ©vrier 2018, Robert Iger rencontre Ă  l’ÉlysĂ©e le PrĂ©sident de la RĂ©publique française Emmanuel Macron. À cette occasion, le prĂ©sident de The Walt Disney Company annonce un plan d’investissement de 2 milliards d’euros qui a pour but de doubler la superficie des Walt Disney Studios. 3 lands, organisĂ©s autour d’un lac, vont ĂȘtre crĂ©Ă©s sur les thĂšmes Marvel, La Reine des neiges et Star Wars. L’ouverture de ces zones va ĂȘtre Ă©chelonnĂ©e entre 2021 et 2025.

Du 31 mars au 31 mai 2018, Disneyland Park prĂ©sente le Festival Pirates et Princesses, une saison portĂ©e par le spectacle interactif Pirates ou Princesses Disney : À la CroisĂ©e des Chemins ! qui mobilise plus de 85 artistes. Devant le succĂšs de cette saison, une deuxiĂšme Ă©dition est organisĂ©e du 19 janvier au 17 mars 2019.

Electroland est de retour en 2018 pour deux soirées les 29 et 30 juin. De 20h à 2h, au sein des Walt Disney Studios, les festivaliers peuvent assister aux sets de Henri PFR, Klingande, Bob Sinclar, Robin Schulz (le 29 juin) et Lovely Laura & Ben Santiago, Mosimann, Afrojack, Dimitri Vegas & Like Mike (le 30 juin).

Alors que le Discoveryland Theatre Ă©tait trĂšs peu exploitĂ© par Disneyland Park, suite Ă  l’arrĂȘt de l’attraction Captain EO le 12 avril 2015, une nouvelle expĂ©rience prend ses quartiers Ă  compter du 1er octobre 2018 : Mickey et son Orchestre Philharmagique, un film en 4D.

Le 7 janvier 2019, le Disney’s Hotel New York ferme ses portes pour ĂȘtre rethĂ©matisĂ© autour de l’univers Marvel.

Disneyland Paris annonce le 21 mars 2019 qu’une attraction sur le thĂšme de Spider Man va remplacer l’attraction Armageddon : Les Effets SpĂ©ciaux qui ferme ses portes 10 jours plus tard, le 31 mars 2019.

En 2019, la destination multiplie les soirées exceptionnelles : Magical Pride le 1er juin, Disney Loves Jazz le 15 juin et Electroland les 5, 6 et 7 juillet.

Durant cette saison 2019, plusieurs attractions ferment leurs portes : Art of Disney Animation le 7 janvier, Disney Junior Live on Stage! le 31 mars et enfin le Rock ‘n’ Roller Coaster le 1er septembre.

Le 7 fĂ©vrier 2020, un nouvel avenant est inclus Ă  la convention de 1987. Ce dernier octroie Ă  la Walt Disney Company un dĂ©lai supplĂ©mentaire pour la crĂ©ation d’un troisiĂšme parc Ă  thĂšmes : « jusqu’Ă  la date Ă  laquelle un seuil d’au moins 22 millions de visiteurs annuels aura Ă©tĂ© atteint par les deux parcs existants [
], la rĂ©alisation de cette troisiĂšme attraction majeure devra ĂȘtre prĂ©vue dans un programme dĂ©taillĂ© signĂ© au plus tard le 23 mars 2040 ».

Du 30 juin au 22 septembre 2019, Disneyland Paris lance une toute nouvelle saison : Le Festival du Roi Lion et de la Jungle. Elle est portée par deux spectacles : Le Roi Lion et les Rythmes de la Terre à Frontierland Theater et Jungle Book Jive sur Central Plaza.

Crédit photo : Mouseland.EU

Le 5 janvier 2020, l’attraction Studio Tram Tour : Behind The Magic ferme pour permettre la poursuite des travaux du plan d’expansion des Walt Disney Studios. Les trams et la scĂšne de Catastrophe Canyon sont conservĂ©s pour une toute nouvelle expĂ©rience, Cars Road Trip, qui ouvre le 17 juin 2021.

En 2020, en raison de l’Ă©pidĂ©mie de Covid-19, Disneyland Park et les Walt Disney Studios ferment Ă  compter du 14 mars 2020, le Disney Village Ă  partir du 15 mars. Quant aux hĂŽtels, ils ferment aprĂšs le dĂ©part des derniers clients. Le complexe rouvre ses portes le 15 juillet 2020 aprĂšs 122 jours de fermeture. La destination ferme Ă  nouveau Ă  partir du 29 octobre 2020 au soir jusqu’au 16 juin 2021. Il s’agit de la plus longue fermeture qu’ait connu le complexe depuis son ouverture (230 jours).

Le 21 juin 2021, le Disney’s Hotel New York – The Art of Marvel accueille ses premiers visiteurs.

Le 1er juillet 2021, un nouveau spectacle est proposĂ© aux visiteurs des studios : La fabrique des rĂȘves de Disney junior. Quelques semaines plus tard, le 27 aoĂ»t 2021, la zone Toon Studios est rebaptisĂ©e Worlds of Pixar.

Lors de la phase aiguĂ« de l’Ă©pidĂ©mie de Covid-19, la quasi-totalitĂ© des spectacles ont Ă©tĂ© stoppĂ©s. Depuis fin 2021, ces derniers font progressivement leur retour avec l’assouplissement des mesures sanitaires : Disney Illuminations le 21 dĂ©cembre 2021, la parade Disney Stars on Parade le 10 janvier 2022 et enfin Le Roi Lion et les Rythmes de la Terre le 23 fĂ©vrier 2022

AprĂšs le pic lors du 20e anniversaire en 2012, la frĂ©quentation reste stable durant cette pĂ©riode avec 14,8 millions de visiteurs en 2015, un lĂ©ger replis en 2016 – suite aux attentats de Paris – avec 13,37 millions de visiteurs, 14,86 millions en 2017, 15,141 million en 2018 et 14,99 millions en 2019. En 2020, avec seulement 180 jours d’ouverture, le complexe accueille tout de mĂȘme 4,03 millions de visiteurs.

Une destination qui s’illumine

Le 6 mars 2022, Disneyland Paris donne le coup d’envoi des festivitĂ©s pour son 30e anniversaire. Un nouveau spectacle, RĂȘvons
 et le monde s’illumine ! est prĂ©sentĂ© plusieurs fois par jour sur Central Plaza. À la nuit tombĂ©e, les visiteurs peuvent assister Ă  Disney D-Light en ouverture de Disney Illuminations. Ce show met en scĂšne 200 drĂŽnes pour former le logo des 30 ans au-dessus du ChĂąteau de la Belle au Bois Dormant. Une premiĂšre dans un parc Disney.

Le 21 mars 2022, la destination partage les premiĂšres informations sur le plan de rĂ©amĂ©nagement de Disney Village. Les travaux vont dĂ©buter d’ici fin 2022 et vont durer plusieurs annĂ©es afin de transformer progressivement la zone et lui donner une toute nouvelle identitĂ© visuelle. La premiĂšre Ă©tape de ce projet consiste Ă  remplacer l’actuel CafĂ© Mickey par une brasserie française contemporaine dont le nom est dĂ©jĂ  connu : Rosalie. Son ouverture est prĂ©vue pour 2023. 

Mais la grande nouveautĂ© de ce 30e anniversaire est l’ouverture d’Avengers Campus durant l’Ă©tĂ©. Les visiteurs pourront y dĂ©couvrir plusieurs expĂ©riences :

  • Un roller coaster sur le thĂšme d’Iron Man. Il s’agit en rĂ©alitĂ© de la rethĂ©matisation du cĂ©lĂšbre Rock ‘n’ Roller Coaster. Le parcours de l’attraction reste inchangĂ©.
  • Web Slingers: A Spider-Man Adventure. Cette attraction propose une visite des locaux de la W.E.B. (Worldwide Ingeneering Brigade), entreprise crĂ©Ă©e par Tony Stark, oĂč certaines de ses nouvelles crĂ©ations sont exposĂ©es. Parmi celles-ci, les Spider-Bots, des araignĂ©es robotiques conçues pour construire tout ce dont un super-hĂ©ros peut avoir besoin. Malheureusement, cette visite ne va pas se dĂ©rouler comme prĂ©vu. Cette attraction est un parcours scĂ©nique interactif Ă  l’image de Toy Story Midway Mania. Des produits dĂ©rivĂ©s, vendus dans les boutiques du parc, permettent des interactions diffĂ©rentes pendant cette attraction.
  • « Mission Control Â» Heroic Encounter Facility, un meet and greet oĂč les visiteurs pourront se prendre en photo avec des personnages de l’univers Marvel.
  • Pym Test Kitchen, un restaurant qui propose des menus avec des aliments disproportionnĂ©s (plus grands ou plus petits par rapport Ă  leur taille normale).
  • Deux boutiques seront prĂ©sentes dans cette zone : Avengers Gift Shop et W.E.B. Suppliers (noms en attente d’officialisation).

Merci à Main Story pour les différents logos de Disneyland Paris et sa relecture (trÚs) attentive